Vais-je arrêter de fumer avec une cigarette électronique?


#1

Des habitudes sont difficiles à arrêter, car elles sont automatisées comme un logiciel programmé qui fonctionne dans notre cerveau inconscient. Parce-qu’ils sont auto-programmées, cela rend le tout très difficile. Essentiellement, vous êtes en train de vous battre contre vous- même. Les toxicomanies (dépendances), comme la cigarette/nicotine, sont encore plus difficiles, car il y a un retrait physique en plus de l’envie sévère et des habitudes qui font partie de la routine. La cigarette a été prouvée comme l’une des habitudes les plus difficiles à cesser et l’une des associations les plus difficiles à surmonter.

Les cigarettes électroniques n’ont pas été prouvées comme des dispositifs de “cessation tabagique” médicalement, mais la plupart des fumeurs qui prennent des cigarettes électroniques le font en supposant qu’ils valent la peine d’essayer. C’est plus un transfert de dépendance à une alternative moins nocive.

Lauren Odum, pharmacienne de l’Université du Missouri à Kansas City, a publié récemment une revue de la littérature scientifique sur l’utilisation des cigarettes électroniques pour arrêter de fumer. “Nous avons eu beaucoup de preuves anecdotiques de la part des patients disant que cela est très utile, mais ce sont surtout les enquêtes et les données sont faussées, car les personnes ayant une expérience positive sont plus susceptibles de nous ramener un rapport” dit-elle. Odum travaille dans une clinique de cessation tabagique et dit que les patients lui ont dit que les cigarettes électroniques les ont aidées à arrêter ou à réduire les cigarettes régulières.
“L’une des raisons pour lesquelles les gens aiment les cigarettes électroniques, c’est parce qu’ils n’ont pas à arrêter l’habitude de fumer”, dit-elle. “Ils ont toujours le mouvement de la main-à-bouche et ils obtiennent toujours la nicotine, qui est la composante addictif.”

Source: Tendances de la consommation de cigarettes électroniques en Angleterre, University College London (mise-à-jour le 4 Avril 2014).

Il y a beaucoup de dialogue sur l’utilisation des cigarettes électroniques comme outil de réduction des méfaits du tabac. En particulier, ce livre fournit un bon aperçu de la réduction des méfaits du tabac.

Une rédaction, récemment publié en Nouvelle-Zélande de 657 fumeurs, a conclu qu’un “modeste” 7.3% des consommateurs de cigarette à la nicotine avaient cessé de fumer après six mois, comparativement à 5.8% en utilisant une patch de nicotine de 4.1% en utilisant une cigarette électronique sans nicotine.

“Réduction des méfaits de la dépendance à la nicotine: aider les personnes qui ne peuvent pas quitter. Royal College of Physicians of London. October 2007.

Ce rapport RCP met de l’emphase sur les stratégies de réduction des méfaits pour protéger les fumeurs. Le rapport démontre que les fumeurs fument principalement pour la nicotine, que la nicotine elle-même n’est pas particulièrement dangereuse et que si la nicotine pourrait être fournis sous une forme acceptable et efficace en tant que substitut de cigarette, des millions de vies pourraient être sauvegardées. Le rapport soutient également que les systèmes de réglementation qui régissent actuellement les produits de nicotine dans la plupart des pays découragent activement le développement, le marketing et la promotion de produits de nicotine nettement plus sûrs pour les fumeurs.

Groupe consultatif sur le tabac, du Collège royal des médecins.”